Administration pénitentiaire : La visite malgré tout

Le 23 février dernier, les militants nationalistes Pascal Pozzo di Borgo et Antoine Pes étaient rapprochés à la maison d’arrêt de Borgu pour y purger la fin de leur peine.
L’Associu Sulidarità annonçait hier encore le rapprochement de Cédric Courbey dans le droit fil du respect des engagements pris par l’Etat et du droit européen.

Voilà déjà quelques mois, un travail et un domicile avaient été trouvés en région parisienne afin que Pascal Pozzo di Borgu puisse bénéficier d’une libération avec assignation à résidence en région parisienne et un bracelet toutes options. Seulement voilà, son transfert à Borgu annula cette démarche.

Annula ? oui et non. La personne qui devait héberger Pascal, s’est vue signifier par courrier une visite de son domicile.

Cette dernière a naturellement appelé aujourd’hui l’administration pénitentiaire pour annuler cette visite du fait du transfèrement de Pascal. Jusque là… rien d’anormal si ce n’est la réponse de l’administration qui maintiendra sa visite de Mercredi prochain afin de vérifier que l’hébergeur remplissait réellement les conditions d’accueil nécessaires.

Gageons qu’ils iront vérifier demain si le chef d’entreprise qui devait l’embaucher n’a pas mis la clef sous la porte !

Droit de l’Homme et violation de domicile ont encore de beaux jours devant eux.

Samantha Strada.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*