La déliquescence de la société corse …

Celle qui se glorifie d’avoir été  « l’île des Justes » en ne dénonçant jamais aucun juif dans les années 40, celle qui a caché, aidé, ouvert sa porte à ceux que l’Europe entière pourchassaient … ce Peuple, si fier de son passé, en arrive à refuser une aide, on ne peut plus humanitaire, à 629 personnes blotties sur une embarcation de fortune qui fuient la guerre et la misère. Le Corse est devenu le français moyen qui, le matin, se gave de l’objectivité des infos de BFMTV…

Chaque année, 5000 nouveaux arrivants débarquent en toute légalité sur notre île et, pour bon nombre, pour nous spolier de nos terres et de nos maisons. 629 personnes seraient devenues un péril majeur, emmenant avec elles toutes sortes de maladies … du scorbut au sida pouvions nous lire sur les réseaux sociaux !!!

Mais cette Corse qui accepte que les riches et les puissants construisent leurs magnifiques villas ont tout oublié du passé… ils ont oublié que leurs Pères ou leurs Grands-pères se sont battus pour défendre les miséreux, les opprimés, les pourchassés et que nombre d’entre eux n’étaient que des « migrants ».

N’oublions pas qu’en 1940, les français fuyaient … eux aussi étaient ces pestiférés qui fuyaient la guerre, la misère, la famine pour rejoindre le Maghreb et l’Afrique.

« Etre corse, c’est donner un morceau de pain, c’est ouvrir sa porte … »

La déliquescence de la société corse est une réalité devenue incontournable. Remercions la France d’avoir fait de nous de bons français !!!

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*